La spiruline, l'aliment miracle

Mis à jour : juin 20

1. La spiruline

1.1 Généralités

1.1.1 Découverte

Il y a 3,6 milliards d’années, durant le précambrien, les premières formes de vie, les

cyanobactéries, sont apparues sur terre, parmi lesquelles, une minuscule algue bleue, la

spiruline.

Elle est donc l'un des micro-organismes vivant le plus ancien de la planète. Des traces de

cyanobactéries ont été retrouvées dans des stromatolithes datant de plus de 3 milliards d’années

en Afrique du sud et en Australie. À la naissance de l’univers, ces cyanobactéries produisaient

de l’oxygène à partir du dioxyde de carbone (concentration 100 fois supérieure à nos jours)

pour les autres formes de vie présentes à ce moment-là. Elles ont ainsi rendu l’atmosphère respirable permettant une possible vie aérobie, et ont servi de nourriture aux poissons, mammifères marins et à l’espèce humaine.

La spiruline a survécu aux périodes glaciaires grâce à sa capacité dite de cryptobiose, c'est-à dire qu’elle est capable de se rétracter sous forme d’agrégat de filaments si les conditions de température et d’humidité lui sont défavorables, conservant au centre de cet agrégat un minimum d’humidité pour sa survie, en attendant que les conditions redeviennent favorables

1..1.2 Histoire

Les Aztèques peuple originel du Mexique avaient de faibles ressources agraires, leur aliment principal étant le maïs, ce peuple a réussi de survivre pendant des siècles avant l'arrivée des colons espagnols. Farrar en 1966 s'est interrogé sur les moyens qui ont permis à cette population de survivre. Le poisson et les oiseaux du lac Texcoco fournissent un apport protéique pas assez suffisant pour combler leurs besoins. Il suggéra que la source complémentaire de protéines émanait d'une ressource qui provenait du lac, appelée Tecuitlatl (Paniagua-michel et al., 1993). De nombreux ouvrages de l'époque coloniale espagnole citaient déjà une certaine substance

bleu-vert que les Aztèques utilisaient. Le tecuitlatl est une sorte de purée considérée par les colons comme minéral, une terre, un limon, consommée par les paysans après avoir été séchée et broyée. En réalité le tecuitlatl est un gâteau de spirulines, extrêmement riches en protéines, appartenant à l'espèce Spirulina maxima (Paniagua-michel et al., 1993). L'algue ne fut vraiment redécouverte que quelques 450 ans après par le botaniste belge Léonard lors d'une expédition belgo-française basée au Tchad (1964 - 1965), bien que déjà décrite par Wittrock et Nordstedt en 1844 (Fox. 1999). Léonard en 1968 a en effet constaté que les Kanembous (population d'Afrique centrale et occidentale vivant principalement à l'ouest du Tchad, dans la région du Kanem, sur la rive nord du lac Tchad) écumaient la surface des mares riches en carbonates de

sodium, à la recherche de la fameuse algue abondante sur ce lac et la récoltée sous forme d'une purée bleu-vert. Cette purée était ensuite utilisée dans la préparation des galettes appelées « dihé » (Girardin et Andréani, 2005).

1..2 Utilisation thérapeutique

 Effet hypocholestérolémiant

Le cholestérol, indispensable à la composition et à la souplesse des membranes cellulaires, est aussi précurseur des hormones stéroïdes. Mais deux de ses lipoprotéines : à faible densité (LDL) et à très faible densité (VLDL) sont athérogènes et donc facteur de risque des maladies cardiovasculaires alors que la lipoprotéine à haute densité (HDL) est protectrice du développement de l'athérosclérose et permet le transport inverse du cholestérol. C'est la richesse de la composition de la spiruline qui lui procure un effet hypolipémiant : la phycocyanine augmente la réabsorption des acides biliaires au niveau de l’iléon (Dupire,2011).

 Effet hypoglycémiant

Le diabète de type 2 touche environ 422 millions de personnes (chiffres de l'OMS en 2014). Dès les années 1980, des chercheurs japonais (Hills, 1980). S’intéressent au rôle que pourrait avoir la spiruline sur la diminution de la glycémie et la perte de poids. L'effet de la spiruline sur le profil glucidique, glycémie à jeun et postprandiale est mitigé.

 Aide contre la malnutrition

Selon les chiffres de l’OMS, la faim et la malnutrition tuent plus que le SIDA, le paludisme et la tuberculose réunis. Elles touchent 30 % de la population mondiale et sont responsables de plus de 30 millions de morts par an. Ce ne sont plus les grandes famines mais la malnutrition au quotidien qui tue. C'est un véritable problème de santé publique (Hug, 2011). Toutes les ONG telles que Médecins du Monde ou action contre le Faim, sont convaincues des apports bénéfiques de la spiruline contre la malnutrition, il existe peu d’études car les ONG n’ont pas assez de moyens pour les mener et les groupes pharmaceutiques ne sont pas intéressés par des compléments alimentaires destinés aux pays en voie de développement (Dupire, 2011). La spiruline a un intérêt nutritionnel mais qu'à des fortes quantités même chez un nourrisson malnutris, et l'apport énergétique est très faible.

 Antioxydant

Le stress oxydatif et la production de radicaux libres est indispensable à l’être humain puisqu’il lui permet de se défendre contre virus et bactéries mais lorsque la production devient anarchique, les radicaux libres, molécules instables deviennent dangereuses et agressent les molécules voisines avec des conséquences plus ou moins graves : mort de la cellule ou endommagement de l’ADN qui développe des cellules mutées à l’origine de cancers. L’oxygène vital pour l’organisme devient toxique et est à l’origine de nombreuses maladies (Alzheimer, Parkinson, diabète de type 2, cataracte par vieillissement prématuré, rides cutanées, artériosclérose…) Au total près de deux cents pathologies seraient en lien avec le stress oxydant. L’organisme possède de nombreux moyens pour lutter contre ces radicaux libres : systèmes enzymatiques (SOD, catalase, glutathion peroxydase). En effet, il existe de nombreuses études confirmant le rôle antioxydant de la spiruline : In vitro : La phycocyanine est un puissant inhibiteur de la NADPH oxydase or une cuillère à soupe de spiruline (15 g) apporte 100 mg de phycocyanine C, La phycocyanine C inhibe la peroxydation lipidique plus que le β-carotène et l’α-tocophérol, elle piège les radicaux libres (radicaux hydroxyles). (Park,

2008).


  • Facebook

(uptolife24.com) participe au Programme Partenaires d’Amazon , un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr, Amazon.ca (ou tous autres sites Amazon).

Amazon et le logo Amazon sont des marques d’Amazon.com, Inc. ou de ses affiliés.